Medam est une base de données du programme de surveillance de la Directive Cadre Stratégie pour le Milieu Marin (DCSMM) pour la Méditerranée, volet "Habitats benthiques et intégrité des fonds marins".
> Pour en savoir plus

Le site Medam a été intégré dans l'atlas Européen des mers de la commission Européenne.
> Pour en savoir plus

Le site Medam a fait l'objet d'une mise à jour importante en 2016 et en 2017.
> Pour en savoir plus

MEDAM est le pendant de MEDAMP, l’observatoire sur la protection de la biodiversité : www.medamp.org

MEDAM : Pourquoi ?

1. Les atteintes au milieu marin

La destruction de l'habitat est au sommet de la hiérarchie des atteintes à la biodiversité planétaire avant même les impacts des invasions d'espèces allogènes, des pollutions chimiques ou bactériologiques et des surexploitations des ressources vivantes naturelles. Les impacts induits par les changements climatiques majeurs devront bientôt être considérés dans ce classement (Chapin et al. 2000).

2. La destruction des habitats en milieu marin par les aménagements du littoral

Une atteinte aux milieux marins sous-estimée

Chaque aménagement gagné sur la mer détruit un habitat sous-marin par recouvrement ou endigage. Une grande densité d'ouvrages gagnés sur la mer sur des surfaces de petits fonds exiguës représente une atteinte quantitativement majeure aux milieux sous marins. Ces destructions sont irréversibles.

MEDAM : Inventaire

L’évaluation de l’impact global du cumul des constructions gagnées sur la mer a pu être réalisé grâce à un inventaire exhaustif :

MEDAM : Les deux impacts

Une évaluation des impacts innovante

L’aménagement du littoral est le plus souvent évalué de façon subjective par la considération de l’intégration paysagère des ouvrages et de façon pragmatique lorsqu’on met en avant les retombées économiques induites.

Impact écologique

Cet impact est évalué par la comparaison des surfaces gagnées sur la mer par les aménagements avec la surface initiale des petits fonds littoraux (entre 0 et -10 m, entre -10 m et -20 m), habitats les plus riches du milieu marin. Cette évaluation conduit à proposer des taux de destruction des écosystèmes littoraux par tranche bathymétrique. Les impacts négatifs extérieurs aux ouvrages n’ont pas été considérés.

Impact paysager

Cet impact est évalué par la comparaison du linéaire artificialisé avec le linéaire du littoral avant toute construction (initial). Cette évaluation conduit à proposer des taux d’artificialisation du littoral.

MEDAM : Périmètre géographique

La base de données MEDAM couvre l’ensemble des côtes méditerranéennes françaises (étangs et lagunes littoraux non compris à l’exception de l’Étang de Berre). La Principauté de Monaco, étant une enclave dans le territoire français, est incluse. Toutes les données sont disponibles par découpage administratif : pays (France et Monaco), régions (Provence-Alpes-Côte d’Azur, Corse et Languedoc-Roussillon), départements (10) et communes (183). Les limites en mer des régions, départements et communes ont été tracées de façon arbitraire en prolongeant les limites terrestres en mer dans le même alignement ; elles n’ont ainsi aucune valeur légale. Le découpage par masses d’eau (50) communautaire (Directive Cadre « Eau » du Parlement européen) est également disponible.

 
 
 
 
 
 
 

Photos

Afin de visualiser l'évolution du littoral au niveau des zones où des ouvrages ont été gagnés sur la mer, une banque de données iconographiques a été créée.

784 photographies sont disponibles sur ce site et l'incrémentation de cette banque est continuelle. Les photographies peuvent être récentes ou anciennes (les vues d'un littoral avant son aménagement sont recherchées). Les photographies peuvent être prise en avion ou au niveau du littoral (en mer ou sur terre).

Les images disponibles sont de faible résolution. Les auteurs sont cités et peuvent éventuellement être contactés par mail (liste des auteurs). Des documents nouveaux sont bienvenus : contactez nous pour les mettre en ligne ! (objectifs, procédure, conditions)

img1 mini
img2 mini
img3 mini
img4 mini

Cartographie

Accès cartographique de la base de données permettant de visualiser les contours de l’ensemble des ouvrages gagnés sur la mer et tous les tracés des limites bathymétriques et administratives.

Aménagements

Accès aux caractéristiques, descriptif, année de construction, illustrations et localisation de chaque aménagement gagné sur la mer > à 100 m².

évolution

Accès à la base de données historique : la construction de chaque ouvrage ou partie d’ouvrage a été datée. Elle permet de visualiser sur 487 histogrammes proposés l'évolution dans le temps des constructions sur la mer et ses impacts par découpage administratif (pays, région, département ou masse d’eau DCE).

Le bilan

Pour l’ensemble des côtes françaises de la Méditerranée (hors Monaco et étang de Berre) (voir les « détail » pour des particularités remarquables régionales ou plus locales).

MEDAM Inventaire :

Linéaire du littoral initial : 2 062 km (> voir détail)

Surface des petits fonds avant tout aménagement sur la mer (> voir détail) :

Entre 0 et -10 m : 80 723 ha soit 807 km²
Entre -10 m et -20 m : 88 046 ha soit 880 km²
Entre 0 et -20 m : 168 769 ha soit 1 688 km²
Entre -20 et -50 m : 330 030 ha soit 3 300 km²

Nombre d'aménagements (>100 m²) gagnés sur la mer : 1 002 (> voir détail)

Linéaire artificialisé par ces aménagements : 228,57 km (> voir détail)

Surface gagnée sur la mer par ces aménagements (> voir détail) :

Entre 0 et -10 m : 4 174,33 ha
Entre -10 m et -20 m : 947,79 ha
Entre 0 et -20 m : 5 122,12 ha

MEDAM Impacts :

Taux d'artificialisation du littoral (linéaire) : 11,11 % (> voir détail)

Taux de destruction irréversible des petits fonds par les aménagements gagnés sur la mer (> voir détail) :

Entre 0 et -10 m : 5,17 %
Entre -10 m et -20 m : 1,08 %
Entre 0 et -20 m : 3,03 %

Evolution :

Fait marquant, ralentissement très net des aménagements construits sur la mer à partir de 1985  (> voir détail).